[...]
Nous sommes le Mardi 15 Octobre 2019
Sainte Thér√ɬ®se d'Avila



Tous les Articles
Please update your Flash Player to view content.
Accueil

Articles les plus Populaires

Nouveautés

Les spywares

Il y'a encore trois ans, les spywares ou logiciels espions étaient considérés comme une menace relativement mineure par rapport aux virus et autres vers qui étaient la priorité des éditeurs de logiciels de sécurité. En trois ans, la situation a considérablement changé et l'espionnage de l'utilisateur à des fins de vol d'identité, ou l'installation à son insu de logiciels malveillants sont devenus des rouages essentiels d'une véritable économie de la cyber criminalité. En conséquence, les éditeurs comme Symantec, McAfee, BitDefender ou Kaspersky ont progressivement ajouté à leurs antivirus des fonctionnalités de lutte contre les spywares. Il est même impossible, aujourd'hui, de trouver un antivirus dénué de cette fonctionnalité, même en version de base.

Mais qu'en est-il alors des antispywares d√©di√©s ? Apparus en m√™me temps que ces menaces, des logiciels tels que Spybot Search & Destroy ou Ad Aware √©taient rapidement devenus indispensables. A l'heure o√Ļ les suites de s√©curit√© tout en un se r√©pandent, ces outils sont loins d'avoir disparus : ils continuent √† √©voluer et pour certains utilisateurs avertis, recherchant une protection personnalis√©e plut√īt qu'une suite monolithique, ils peuvent encore s'av√©rer utiles.

Ce test réuni 5 logiciels antispyware pour ce comparatif : Spyware Doctor de PC Tools, Spysweeper de Webroot et Ad-Aware 2007 Plus de Lavasoft représentent les logiciels commerciaux. Face à eux, deux gratuits : Windows Defender de Microsoft et Spybot Search & Destroy.

Quelques notions sur les spywares

Avant de rentrer dans le vif du sujet, rappelons quelques notions et définitions sur le monde pas toujours très facile d'accès des spywares. Evidemment, ces notions ne seront pas indispensables aux utilisateurs confirmés.

Qu'est-ce qu'un spyware ?

De manière générale, le spyware est un logiciel qui s'installe à l'insu de l'utilisateur pour y effectuer des opérations malveillantes telles que l'envoi de publicité, l'installation de chevaux de Troie ou encore la collecte d'informations personnelles. Parler de spyware est cependant assez vague, il existe en fait de nombreux types de menaces rentrant dans cette catégorie. De plus, quelques termes utilisés fréquemment par ces logiciels nous semblent assez peu connus du grand public pour les expliciter :

  • Les adwares : tirant leur pr√©fixe du mot ¬ę advertising ¬Ľ, les adwares diffusent de la publicit√© √† l'insu de l'utilisateur, souvent sous forme de fen√™tres pop-up. Les adwares sont souvent propos√©s √† l'installation d'un autre logiciel, profitant de l'empressement des utilisateurs √† cliquer sur le bouton ¬ę Suivant ¬Ľ de l'installation sans d√©tecter les √©ventuelles cases √† cocher ou d√©cocher. Le lecteur vid√©o BSPlayer est un exemple de logiciel incluant un adware (WhenU Save).
  • Les keyloggers : ces logiciels particuli√®rement nuisibles enregistrent vos frappes claviers. Les keyloggers sont particuli√®rement utilis√©s pour les fraudes impliquant des vols d'informations sensibles telles que des coordonn√©es bancaires.
  • Les Browser Helper Objects (BHO) : √† la base, un Browser Helper Object n'est pas un spyware mais un module compl√©mentaire pour Internet Explorer. Spybot Search & Destroy, que nous testerons lors de notre comparatif, inclut par exemple un BHO pour bloquer certains t√©l√©chargements. N√©anmoins, les BHO √† caract√®re malveillants sont l√©gion.
  • Fichier Hosts : ce fichier, qui contient notamment l'adresse IP locale d'une machine, est notamment utilis√© pour le filtrage des sites. On peut par exemple passer par ce fichier pour attribuer une adresse IP locale √† un nom de domaine. En pratique, ce fichier peut √™tre utilis√© √† bon escient, par exemple pour rediriger des noms de domaines associ√©s √† des logiciels malveillants. N√©anmoins, le fichier peut √©galement √™tre utilis√© dans le sens inverse, c'est-√†-dire pour d√©tourner des noms de domaine connus vers des sites peu fr√©quentables.
  • Browser hijack : cette expression anglophone est utilis√©e par certains logiciels √† la traduction incompl√®te. En fran√ßais dans le texte, il s'agit d'un d√©tournement de navigateur, concernant notamment la page de d√©marrage et le moteur ou le moteur de recherche par d√©faut.

Mis à jour (Vendredi, 12 Février 2010 06:11)

 
Nous avons 4 invit√©s en ligne